cool ta vie, tu veux un cookie?

Depuis le début de l'écolomorphose, à la maison, c'en est fini des paquets de gâteaux sur-emballer!!

 ...enfin presque... parce que monsieur à du mal à se défaire de ses gâteaux fourrés princiers...et que parfois il craque, surtout quand j'ai une fournée de retard...

Bref, maintenant pour le gouter, c'est principalement home made (sauf coup de mou de la cuisinière)  et en évolution constante vers des recettes les plus écolomorphosante. Et la recette, la plus plébiscité dans la maisonnée ce sont les cookies ("et rien d'autre!!" selon la grande poulette).

Au début de ma réflexion, j'ai donc remplacer tout les ingrédients d'une recette standard, par des ingrédients bio et si possible en vrac. 

  • Puis, je me suis interrogé sur le beurre, un peu trop riche en gras insaturé et surtout très gourmand en lait (22 litres pour faire un kg de beurre!!) et donc en eau (ça varie de 10 litres à 1000 litres pour 1 litre de lait, selon les sources). Alors, j'ai acheté de l'huile de coco qui a la même texture. Sauf que les cocotiers, il y en a très peu dans le val de Loire... et en France en générale. Il faut donc l'importer, pas top!
    J'ai cherché des alternatives, comme des crèmes d'amandes (pareil il n'y a pas d'amandier en bord de Loire...) ou de noisettes, mais ce n'est pas au gout de tout le monde. Et puis, l'idée toute simple, j'ai remplacé le beurre par de l'huile de tournesol! En plus, elle est disponible en vrac dans certains magasins bio.

  • Ensuite, je me suis penchée sur le sucre. Évidement, le sucre de betterave a tout de suite été banni car trop raffiné (et je suis même pas sur que ça existe en bio, c'est dommage des Betteraves y en a plein la région). J'ai préféré utiliser du sucre de canne bio non raffiné (rapadura) en vrac. Sauf que la canne à sucre, ça ne pousse pas non plus sous nos latitudes. Alors, j'ai pris du miel, qui à, en plus, plein d'autres bonnes choses qu'un gout sucré. Et le top, c'est que je connais bien mon producteur car c'est mon grand-père! Je sais exactement où sont les ruches et comment les abeilles sont traitées, car je vais parfois l'aider. Et c'est quasi du vrac puisqu’il récupère les pots vides pour les remplir. Ceux-ci dit, il m'arrive quand même d'utiliser du sucre, car j'oublie parfois d'aller chercher mes pots situés à une heure de route, et il est impensable que je me fournisse ailleurs!! Je me ferais bannir de la famille sinon...^^

  • Pour la farine, actuellement, j'achète des sac de 5 kilos de farines complète en papier recyclable, au magasin bio. Mais je crois qu'il y a un producteur local qui fait de la vente direct! Je compte bien m'en rapprocher.

  • Les œufs, quand à eux, sont locaux, mais pas en vrac, cependant je donne mes boites à certains détenteurs de Poules, contre quelques œufs de temps en temps!

  • Nous reste plus que les pépites de chocolats...Et là! bien-sur le cacao ce n'est pas local... J'ai eu beau chercher en forêt d'Orléans, je n'ai pas vu de cacaoyer...Alors le mieux que je puisse faire c'est de les prendre bio et en vrac. Il y a aussi l'alternative de les remplacer par des fruits déshydratés (raisins, abricots en morceaux, pruneaux...) ou par des éclats de fruits sec (noisettes, noix,...). Mais bon, ici seul les cookies aux pépites de chocolat ont du succès auprès de la poulette...

Après ce petit tour d'horizon des ingrédients voici la recette:


ingrédients:
200g de farine bio complète (la céréale qui vous fait envie)
100g d'huile en vrac (selon vos gouts, nous c'est tournesol)
90g de miel (si il est liquide, réduire un peu l'huile) ou 120g de sucre en vrac
1 œuf
80g de pépites de chocolats noir bio en vrac
1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

 Mise en œuvre:
 Mélanger tout les ingrédients ensemble à la main.


Prélever des boules de pâtes que vous aplatirez sur une plaque allant au four, et sur laquelle vous aurez placer une feuille anti-adhérente lavable en silicone (fini le papier le sulfu!!).

Enfourner à 150°C (on peut monter à 180 si c'est la recette avec du sucre). Et, laisser cuire 15 minutes environ.
Maintenant reste à être patient avant de déguster sans se bruler...


A savoir:
Le miel à un pouvoir sucrant un peu plus important que le sucre en poudre, c'est pour cela que la quantité est réduite. Il ne faut pas faire cuire des préparations a base de miel au dessus de 150°C, car cela détruit certains nutriments présent dans celui-ci. Il faut aussi savoir que le miel à tendance à brunir les préparations à la cuisson.

Je n'ai pas testé, mais il est surement possible d'utiliser des purée de fruits déshydratés (pruneaux, abricots, figues,...) en remplacement du miel.


L'avis d'Adèle : créer un cookie le plus local possible, ça me plaît ! Et de toute manière, j'adore les cookies ! Je pense tester la recette au miel bientôt et peut-être chercher à mon tour comment réaliser un plat que j'aime en version locale. Une idée de défi peut-être ?

Commentaires

  1. Mmmmm. Ils ont bien de la chance à la maison... Où trouves-tu le temps de cuisiner??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hahaha merci!! et bien là ou d'autre trouve le temps de coudre des mei tai ;-)

      Supprimer
  2. Très instructif cette règle sur les ingrédients 😘

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire